Tartan d’automne [concours]

Manteau Zara (collection actuelle) / pull marinière H&m / écharpe tartan L’allée du Foulard / derbies New look / sac Massimo Dutti (collection actuelle) / bagues Etsy, Maty, Ebay.

Tartan d’automne, parce-que c’est de saison (et qu’il me fallait un titre vois-tu) mais on sait bien toi et moi qu’en fait, y’a pas de saison pour le Tartan.
Un bon Tartan, on s’entend.
Parce-qu’un vrai beau Tartan qui se respecte, tu peux le porter aussi bien en écharpe qu’en chemise, manteau, robe, collants de laine ou maillot de bain.
Le Tartan c’est le haut du pavé du petit carreau, l’indémodable et l’universel, le versatile et coloré, populaire et élitiste, rebelle et classieux motif entrecroisé. Le Tartan c’est à la fois et sans sourciller l’ostentatoire motif de Burberry, le tranditionnel kilt écossais et la bien-trop-mini jupe plissée de hard-rockeuse du Helfest.
Le Tartan, c’est le vichy des visionnaires mon ami, le Tartan, C’EST LA VIE.

Bon. Enfin c’est mon avis.

Le camel aussi. Rapport à ce si-parfait-manteau que j’attendais désespérément de trouver depuis des années (au moins).

Et le sac, je t’en parle même pas.
Quoique, si, je t’en cause tien. Juste un tout petit peu, juste pour te dire que je cherchais depuis des lustres (au moins aussi) si ce n’est à assouvir mon envie du Classic box Céline (hors de prix) au moins à en éliminer la frustration de mon esprit, et que c’est par lui que j’ai enfin réussi. Peut-être que t’y verras aucune ressemblance, espèce de mauvaise langue va, parcequ’on est effectivement pas dans le délire de la copie conforme/semi-contrefaçon, mais si on considère le côté « petit sac plutôt cubique en bandoulière, marron, en cuir glacé épuré et à fermoir doré »… Héhé. Hey bah ouiiiii. BIM. DANS LES DENTS GROS MALIN. C’EST QUI L’PATRON ??!

Hum.
Pardon.
Non mais reviens… On rigolait…
On a un cadeau pour toi !
(petite mouture vénale va, je te vois revenir en galopant)

J’ai même 2 bonnes nouvelles pour me rattraper un peu :
- D’une, le nom de la gagnante du concours La belle toilette… après tirage au sort, c’est le commentaire numéro 23 qui a été désigné gagnant, soit, roulement de tambouuuuur ! Gaïa ! (je t’envoie un mail pour confirmer tes coordonnées postales)(les autres je vous envoie des bisous par palettes de 100, du coup vous êtes indéniablement les plus gagnants de l’histoire)(SI)

- Et de deux… un concours n’arrivant jamais seul, et puisque j’ai le Tartan partageur, je te propose, en collaboration avec mon partenaire le site L’allée du foulard, de remporter la petite cousine de mon écharpe. La même, dans un coloris un tout petit peu plus original, à dominante de vert émeraude et de rose… Tadaaaaaaa !Pour participer, il te suffit  une fois encore de laisser un commentaire à la suite de cet article, le concours s’achèvera le dimanche 9 Novembre à minuit !

Et comme d’habitude, la => page Facebook du site ainsi que => celle du blog ne sont pas contre quelques pouces en l’air reconnaissants… Bonne chance ! ;)

Partager
Posted in Un peu de tenue(s) ! | Tagged , , , , , , , , | 32 Comments

Analyse de la RDM (Robe De Mémé)

Robe paisley Zara (collection actuelle) / perfecto Icelui Maje / escarpins croco Minelli / lunettes Ray Ban Aviator / sac bowling Ebay / sautoir dreamcatcher Pimkie / bagues Lunaticart, Maty, Etsy, Ebay.

Cette robe, c’est l’archétype parfait de la sape de modasse, l’incarnation même du sacerdoce de la bloggueuse en milieu tridimensionnel (je te laisse 5mn pour googler les mots pompeux de cette phrase avant de poursuivre ma démonstration hyper-documentée)(voilà)(poursuivons)

Cette robe donc, pour le profane (celui qui, usuellement, reçoit davantage de factures EDF que d’invitations aux VP et achète plus de pâtes que de godasses à l’année) pour lui vois-tu, c’est ce qu’on appelle, une robe de mémé.

Cette fameuse robe qu’on voit dans les albums photos jaunis que la grand-tante ressort à Noël quand elle a son petit coup de Porto dans le pif. Celle qu’on retrouve au fin-fond du grenier, coincée en sandwich entre les vieux livrets scolaires des frangins et 2-3 restes de points de croix abandonnés à mi-ouvrage. Celle qui sent la naphtaline, celle qu’on ressort, normalement, uniquement en se bidonnant dans le but de la porter à l’anniversaire déguisé de la semaine prochaine.

Ou alors, pour les autres… c’est celle qu’on achète carrément exprès, sans pression, pénardos, en plein 21ème siècle pourtant déjà bienbien entamé. Une petite hérésie délicieuse, qui a le mérite de rappeler des souvenirs aux anciens et de faire glousser les copines.

Ma robe de mémé, elle est tellement géniale, qu’elle a même fait revenir l’été pour un instant, alors franchement, elle est comme ma veste à picots, mon pantalon jaune, mon collier Greluche et tous ces autres trucs farfelus que j’achète et que je porte effrontément : je ne la regrette pas un seul instant.
Ceci dit, un peu de soutien ne fait pas de mal, alors toi aussi, tu dois bien avoir une petite fripe honteuse à me confesser par pure solidarité ? Non ? Un pyjama toumoche au minimum… Oh allez… je le dirai à personne…

Mémé t’embrasse !

Posted in Un peu de tenue(s) ! | Tagged , , , , , , , | 16 Comments