20 petits plaisirs « made in Arequipa »

Arequipa 15c La dernière fois, je t’embarquais dans une première approche un peu nébuleuse (mais prometteuse… non ?) de la pétillante ville d’Arequipa, aujourd’hui, je reviens à la charge avec pas moins de 20 (bonnes) raisons concrètes de t’y attarder…
Accroche-toi à ton clavier !

1) Goûter (et regoûter et reregoûter…) à la spécialité d’Arequipa qu’on a préférée, la « queso helado » littéralement glace au fromage ouais… mais qui n’en a pas le goût, hein (merci pour nous). Quelque part à mi-chemin entre la glace et le sorbet, pas trop sucrée, pas très parfumée mais peut-être un peu vanillée ? En tout cas, juste saupoudrée de cannelle et hop, c’est le rafraîchissement parfait !Arequipa 1-2

Arequipa 2

2) Nourrir les milliiiions de milliiiiiards de pigeons de la Plaza de Armas ! (en gloussant comme une enfant de 4 ans)
Arequipa 3 43) Grimper incognito dans un immeuble, au dessus des arcades, juste pour profiter de la vue plongeante sur la place et ses alentours… (hey tu les vois là en-bas, les confessionnaux jaunes fluo en extérieur dont je te parlais la dernière fois ??)Arequipa 5 Arequipa 6

4) Se détendre dans le bien-joli cloître de la « Compañia de Jesùs » et le soir venu, retourner y boire un « pisco sour » (ou douze). (= le cocktail péruvien par excellence, un truc à base de « pisco » (alcool de raisin) de citron vert (en général, mais il a aussi plein de dérivés fruités) et de euh… blanc d’oeuf. Ouais…)
7

8

9

12 13 13b

14 15 16195) Se perdre des plombes dans le marché « San Camilo »… (parce-que les marchés et nous, c’est toute une histoire un peu…)Arequipa 20 21 22 23 24 24b 25 27-2

31 32

31b

33 35 37

34b

38 39

6) En profiter pour y engloutir une soupe de poisson et un délicieux « ceviche » à prix riquiqui… (13 soles = 3€ et quelques…)40 Arequipa 41

7) Partir voir le volcan Misti d’un peu plus près et jeter un oeil sur sa campagne environnante en prenant la mesure de l’étendue d’ Arequipa à ses pieds…44

43 45 46 46b

47

8) Sur le retour, se rendre jusqu’au mirador de Yanahuara (et son église éponyme) pour lire le poème sur ses arcades (faut bien se cultiver un peu hein) et profiter d’une vue plongeante sur la ville…
Arequipa 49 50 50b

51 52 48

53 54

9) Dès que l’occasion se présente, se rafraîchir avec un « Incacola » bien fluo (ou un « Kola Escocesa » spécialité d’Arequipa) comme les vrais Péruviens !
Arequipa 5510) Braver tous les risques (et les recommandations bienveillantes des locaux) en essayant malgré tout la nourriture de rue (et se régaler)(et même pas être malade)
Arequipa 56 5711) Flirter avec des Cactus plus grands que soi (faute de pouvoir s’asseoir sur les bancs publics à cause des sus-cités…)
58-3 5912) Papouiller un âne passant par là (et même, en délivrer un autre, tout coincé à force d’avoir tricoté avec ses chaînes…)(le Binôme-ami-des-bêtes, mon préféré !)
6013) Manger le (très copieux) menu unique à 6 soles (1,50€ entrée + plat + boisson type grenadine) dans une des nombreuses cantines ouvrières (généralement juste indiquées par un panneau dans la rue qui annonce le menu, et auxquelles on accède par un escalier aux allures privées… faut oser !) le tout, sous l’oeil interloqué des péruviens qui évidemment, ne voient pas souvent de touristes se pointer là…
6114) Taper la discut’ aux cordonniers dont les ateliers sont ouverts sur le trottoir, dans un pays où l’on ne jette pas ses chaussures au premier petit trou, et où l’on continue de préférer les machines mécaniques aux électriques…
62 63 6415) S’acheter un « petit » paquet de chips peut-être ? (en euh… bah téléphonant évidemment. Parce-que c’est toujours mieux)
65b-2 6616) Se déguiser ?! (ou pas)
6717) Reluquer (et/ou gloutonner) les jolis gâteaux emblématique de la région…
68-2 69 7018) Compter les taxis de la ville aux 25 000 taxis avant de dormir, comme on compte les moutons… « 938, 939, 940, 941… »
7119) S’offrir une parenthèse chauvine dans le seul restaurant Français d’Arequipa (aux dernières nouvelles, il y en a 3 en tout au Pérou) le « Ratatouille ».
Le propriétaire est un français expatrié (et adorable) et si t’y vas le midi, pour 8 soles (2€ !) tu te fais un menu entrée-plat-dessert d’exception, vraiment, digne d’un gastro. Alors hein, BON. On sait bien qu’on n’va pas au bout du monde pour manger français, mais là quand même… il le faut. (de mémoire ici : courgette farcie de poulet sauté au soja et sésame avec son confit d’oignons, aubergine rôtie et son caviar et croûton, purée et jus de poivron)
Arequipa 7220) En guise de touche finale, (re)boire un pisco sour (ou remanger un morceau)(ou les deux) à la nuit tombée, sous les arcades de la Plaza de Armas…
Arequipa 73

Avec tout ça, si tu me dis que tu n’es pas tenté, je te renie sur 12 générations va…

Ceci dit, si tu résistes encore, il me reste quand même une botte secrète… pour être respectable, il faudrait ajouter un grand et gros « 21) » à ma liste, car impossible de passer à côté de LA visite incontournable d’Arequipa : celle du couvent de « Santa Catalina »… autrement dit, le plus grand couvent du monde, rien que ça ! Mais alors là… autant te dire qu’il mérite au moins une demi journée de contemplation celui-là… et donc, au moins un article pour lui tout seul (et pour les 732 photos qu’on y a prises, surtout…) Logique implacable quoi. (et suspens insoutenable évidemment, tout ça tout ça…)

Bon… bah à bientôt alors ?

4 Comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *