Détour Praguois… [archives]

Je n’ai pas eu de vacances cet été, et ça, c’est vraiment pas juste.

Oui parce-que c’est toujours l’année de ton diplôme, celle où tu bosses comme un damné en quête d’absolution et où à peine soulagé par les résultats de tes exams tu sais qu’on te jettera en pâture à la vie active que, très logiquement, t’as pas l’ombre d’un jour de congé pour souffler.

Fabuleux système s’il en est, mais arrivé en Novembre, t’es dans un état proche du Massachusetts et tu pourrais t’immoler pour un billet d’avion.

C’est donc pour des raisons majeures de santé (même si ma mutuelle voudra jamais le croire) que je me suis auto-prescrite cette escapade Praguoise qui me tarraudait depuis un moment.

Une journée à Prague en Décembre, ça commence dans un peu de brume, sur un pont…Ou un autre…ça vous emmène dans des petites rues désertes…Aussi bien que sur les grandes avenues commerçantes.en plein coeur de ville, à tous les coins de rue, des monuments incroyables sortis de nulle part (l’église St Nicolas)Incontournable, le pont Charles, au sens propre comme au figuré, pour regagner l’autre rive et entâmer l’ascension vers le Château de Prague.Perché dans les hauteurs de la ville, entre autres, le couvent de Strahov cache ses bibliothèques anciennes qu’il réserve aux promeneurs les plus persévérants…(ou du moins à ceux qui auront 80 couronnes à leur filer)La descente sera assurément plus douce avec un arrêt appelstrudel, café et liqueur d’oeuf !Un soupçon de coucher-de-soleil-sur-pont pour les Romantiques qui passent par là.Puis la nuit noire… alors qu’il est 17H02…

Mais c’est pour mieux t’émerveiller mon enfant, de retour sur la place de la vieille ville le marché de noël s’illumine, la musique est partout (les Praguois aussi), ça sent bon le vin chaud et c’est les vacances, alors on remet le couvert, sans scrupules.Pour les romantiques du coucher-de-soleil-sur-pont nouvelle joie : le bijou en grenat, souvenir Praguois par excellence.Et enfin, troisième et dernier passage sur le pont Charles, un dernier coup d’oeil au château… et Bonne nuit Prague !PS : évidemment 1 journée c’est trop court pour profiter pleinement de la ville, faut pas croire tout ce qu’on dit sur les blogs non plus… J’y suis en réalité vraie restée 3 jours, soit le timing parfait je dirais pour faire le tour d’une petite ville très agréable qui se fait volontier à pied (même si le tram et le métro fonctionnent très bien, c’est plus sympa comme ça)

Le conseil greluche-futée : certe l’été c’est plus chaud et plus verdoyant, mais l’hiver, c’est vraiment typique et beaucoup plus charmant sans la horde de touristes (le peu qu’on croise en cette période restant agglutiné sur l’horloge astronomique… et que grand bien leur fasse… le voie est libre ! )

Dobrou noc !

(ou quelque chose comme ça)

+++

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *