Arequipa, la cité blanche au fil des pas…

Arequipa (1)-2Arequipa, nous y voilà… La « cité blanche » (qui doit ce surnom à la pierre volcanique blanche, le « sillar », qui constitue la plupart de ses constructions). Après une nuit entière de route en bus depuis Cuzco, c’est le (tout) petit matin lorsque le taxi nous dépose au cœur de celle qui est la deuxième plus grande ville du Pérou, un plein milieu de sa sublime « Plaza de Armas », la Cathédrale « Notre-Dame d’Arequipa » en guise de chaperon.   Arequipa (2)Les jambes sont un peu engourdies par le trajet, mais on se sent bien, on respire même carrément mieux ici… faut dire qu’Arequipa, nichée entre les montagnes, et au pied du volcan Misti, n’est qu’à 2235m d’altitude, et ça crois-moi, ça fait la diff’.
Arequipa (3)

D’abord, un bon petit déjeuner bien consistant (comprendre infinissable) dans un des petits resto sous les arcades qui entourent la place, et on pourra raisonnablement partir à l’assaut de la ville.
Arequipa (4)-2 Arequipa (5)

Comme souvent, notre première journée ne sera faite que de balade, t’auras peut-être commencé à remarquer que lorsqu’on a suffisamment de temps sur place, c’est notre façon préférée de découvrir une nouvelle ville, d’user nos godasses sur ses pavés sans trop savoir où on va ni ce qu’on fait, pour commencer… mais on s’attarde d’abord un peu sur cette place complètement dingue, faut pas déconner.Arequipa (6)

Ses arcades à n’en plus finir… Arequipa (7) Arequipa (8)

La montagne qui fait coucou dans le fond… Arequipa (9)

Et puis ces palmiers et toutes ces fleurs, cette végétation, qui lui donnent des airs d’oasis en pleine ville… Arequipa (10)-2 Arequipa (11) Arequipa (12) Arequipa (15)

Arequipa (14) Arequipa (16) Arequipa (13)

On se décide à avancer, et déjà au coin de la rue, une autre église, celle de « Santo Domingo » (à cette heure elle est fermée, plus tard, on s’y arrêtera pour entendre un petit bout de la messe par curiosité… elle sera bondée.)
Arequipa (17) Arequipa (18)

On s’enfonce à l’improviste dans les rues de la ville, qui commence à s’éveiller.  Arequipa (20) Arequipa (21) Arequipa (22) Arequipa (23) Arequipa (24)

Encore une église, mais alors celle là, j’ai complètement oublié son nom tu vois… (faut dire qu’à Arequipa, c’est pas ce qui manque hein, les églises…)Arequipa (25)

Ah bah voilà, celle-là, c’est écrit dessus, c’est quand même plus pratique ! « Sanctuario eucaristico de Adoracion » donc.  Voilà-voilà. De rien.Arequipa (36)

On a très rapidement l’agréable sensation de croiser beaucoup plus de Péruviens que de touristes, à Arequipa la vie a l’air plus « normale », l’accueil qui nous est fait est du coup plus humain, beaucoup moins gangréné par le côté commercial et touristique qu’à Cuzco par exemple…
Ici d’ailleurs, on papotera (dans un espagnol archi approximatif mais les mecs sont indulgents, et on est super forts en mime de toute façon…) avec un instituteur, puis un petit vieux qui nous apprendra quelques mots en Quechua, des ouvriers dans une cantine, les vendeuses du marché, on rigolera au stand de nourriture de rue…
Arequipa (26)

Mais pour l’heure on marche. Le soleil commence à réchauffer les rues (et les orteils) et au fil de la promenade, les façades coloniales se font de plus en plus colorées. Et ça me plait bien à moi, toutes ces couleurs.
Arequipa (27) Arequipa (28) Arequipa (29) Arequipa (30) Arequipa (31) Arequipa (32) Arequipa (33) Arequipa (34) Arequipa (35)

Arequipa (37) Arequipa (38) Arequipa (40) Arequipa (41) Arequipa (42) Arequipa (43) Arequipa (44) Arequipa (45)

On pousse un peu plus loin sur les extérieurs de la ville, dans les quartiers résidentiels…  Arequipa (46) Arequipa (47) Arequipa (48) Arequipa (49) Arequipa (50)

Arequipa (51) Arequipa (52) Arequipa (53) Arequipa (54)

Puis très vite, il n’est que 17h et des briquettes, mais le jour est déjà entrain de décliner. Instinctivement, on reprend le chemin de la Plaza de Armas…
Arequipa (55) Arequipa (57)-2

Arequipa (58)

Les derniers rayons de soleil colorent les rares nuages en rose et il fait encore clair mais la Cathédrale est déjà illuminée. Photo ! La température baisse rapidement, pourtant il règne sur la place qui s’est gorgée de monde, une agitation populaire chaleureuse qui fait qu’on a envie de rester là encore un moment… Arequipa (61) Arequipa (62)

Dehors, sur le parvis, des confessionnaux modernes, jaune vif, à ciel ouvert, accueillent les fidèles qui font la queue par dizaines ! C’est assez surréaliste comme vision, on se marre un peu… (pardon)
Les portes de la Cathédrale sont ouvertes, on en profite pour entrer jeter un rapide coup d’oeil discret… puis on ressort sur la pointe des pieds.
Arequipa (64) Arequipa (65)

Et nos pieds justement, bah ils sont fatigués, l’heure de l’apéro a sonné !

Ravis de cette première journée, on ne fait pas long feu ce soir là… Et ça tombe bien, parce-que demain, on aura encore plein de choses à découvrir et tout à visiter…

 

12 Comments

  1. Ahhhh dans mon futur grand voyage en Amérique du sud (c’est pas encore), c’est une ville étape (mais j’ai commencé à y réfléchir en effet…). Contente de la découvrir à travers ton blog ! 🙂

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *