Jökulsárlón : le joyau glacé islandais

Jokulsarlon (1)Jökulsárlón (avec tous les trémas et accents qui vont avec, s’il te plait) « la lagune du glacier » en islandais, c’était pour moi LA grosse étape de notre voyage, celle sur laquelle j’avais fondé le plus d’attentes, et pour cause :
1) C’est clairement un des spots islandais fournisseurs officiels de fonds d’écran de PC (google images peut témoigner)
2) J’adore les glaçons. Chacun ses passions.

En ce troisième jour de notre Roadtrip (=> itinéraire) la route promet d’être longue (je l’ai estimée à environ 9h pour nous mener jusqu’à Egilsstadir…) = lever tôtissime obligé, et même si la nuit fût pire que courte (souviens-toi) à 5h45 du mat’ c’est donc en gosse surexcitée que je saute dans mes bottes fourrées sans ronchonner.
HOP, MÊME PAS FATIGUÉE.
Un gros (mais rapide) petit déjeuner, et on décolle.

Le soleil (qui s’encombre rarement de solidarité inutile) traîne encore un peu au lit et le ciel est couvert aujourd’hui. Une ambiance silencieuse et cotonneuse pour ce début de journée, sur une route où l’on ne croisera d’ailleurs « rien » ni personne pendant des dizaines de kilomètres…
Jokulsarlon (2)Jokulsarlon (3)Le soleil se pointe au loin, et on dirait qu’il est d’humeur girly…
Jokulsarlon (4)Jokulsarlon (5)Oh ! ENFIN. Un truc qui n’est ni de la neige ni un caillou croise notre chemin.
Bon, l’animal n’est pas très convivial (à vrai dire il s’est barré dès qu’il m’a vue) mais j’suis une optimiste, j’ai décidé de ne rien y voir de personnel. (chut)
Jokulsarlon (7)J’te présente donc Loustic, le renard arctique (ou Albert, le renard polaire, c’est au choix) visiblement de la sous-famille des gros-nuls-en-calendrier, qui se considérait déjà arrivé en été si on en croit la couleur de son pelage…  ON EST TOMBÉS SUR UN AS DU CAMOUFLAGE.
(Cependant, tu seras prié de ne pas le juger, quand entre 2 et 4 ans tu trouvais super malin de te planquer derrière TES PROPRES MAINS en plein milieu du salon pendant les parties de cache-cache, NOUS, on n’disait rien hein.)(Penses-y.)

Le ciel continue de s’éclairer gentiment et bien qu’on soit encore loin de Jökulsárlón, le grand ballet des glaciers peut déjà commencer…Jokulsarlon (6)Jokulsarlon (8)Jokulsarlon (9)Difficile en 800 maigres petits pixels de retransmettre avec fidélité l’immensité de ces espaces et l’impression indescriptible laissée par ces gargantuesques glaciers… Ô géants glacés d’un bleu… euh bah… glacier. (Elinka, poétesse de talent)

N’empêche que ces grosses langues de glace bleu schtroumpf qui dégoulinent, ni vu ni connu, par kilotonnes entre les montagnes, bah moi, j’avais jamais vu avant, et ça m’a un peu coupée la chique, voilà. (ça te va, comme ça ?) Jokulsarlon (10)Sur le dernier petit bout de route qui nous sépare de Jökulsárlón, la magie commence déjà à opérer, progressivement, tous les vilains nuages se font virer… Jokulsarlon (11)A l’arrivée sur le site, on se gare sur le parking et à peine le pied posé sur le verglas, avec toute la patience d’adulte raisonnable et responsable qui me caractérise, je me renseigne avec tact et à propos : « bah, ils sont où mes glaçooooons ?? » Trépignements inclus.

Hey bah c’est que c’est farceur, un lac gelé, il faut grimper la petite montagne qui glisse bien-bien pour l’attraper ! hihihi. (glousse-t-elle maintenant, m’enfin sur place, elle a quand même vachement moins rigolé les 47 fois de suite où elle a manqué de faire une glissade-pingouin jusqu’en bas du bousin…)(MAIS BREF)

Tadaaaaaaam… (tout décès pour cause de souffle coupé ne saurait m’être imputé) Jokulsarlon (12)Jokulsarlon (13)Jokulsarlon (14)Jokulsarlon (15)Jokulsarlon (16)Jokulsarlon (17)Jokulsarlon (18)Jokulsarlon (19)Jokulsarlon (20)Jokulsarlon (21)Si à la vue de ces clichés, t’as soudainement Aladin dans la tête qui te chante « ce rêveuuuh bleuuuuu, je n’y crois pas, c’est merveilleuuuuuux… » et qui te rend UN TOUT PETIT PEU DINGUE A FORCE, sache que tu n’es pas seul, et qu’on finit par s’en sortir. Sois fort.

Et ohlala ! regarde là-bas !Jokulsarlon (22)Jokulsarlon (23)Jokulsarlon (24)Jokulsarlon (25)Jokulsarlon (26)Des nouveaux copaiiiiiiins ! Qui se dorent tranquillou la couenne ouais, sans pression. Et alors ceux-là franchement, ils sont trop sympas, et ils se RETOURNENT eux, quand on les appelle, hein Güteuflûk ?Jokulsarlon (27)Fais le beau Güteuflûk ! Fais le beau !
Môôoooooh ouiiii ! C’est biiiiiieeeen ♥Jokulsarlon (28)BON ET PUIS LES GLAÇONS QUOI.Jokulsarlon (29)Jokulsarlon (30)Jokulsarlon (31)Jokulsarlon (32)Il était trèstrès bien celui-là de glaçon, mais le Binôme (qui n’entend rien à mon ART) n’a pas voulu le ramener… On ne peut RIEN lui demander.
(Phoque bipède à bonnet, espèce rare au sourire crispé ↓ )Jokulsarlon (33)Jokulsarlon (34)Jokulsarlon (35)Jokulsarlon (36)Jokulsarlon (37)Jokulsarlon (38)Jokulsarlon (39)Jokulsarlon (40)Jokulsarlon (41)Jokulsarlon (42)Les copains dodus qui piquent une tête entre deux séances de bronzette, pour se rafraîchir hein, évidemment… (puisque le renard polaire a dit que c’est l’été, C’EST L’ÉTÉ)(le phoque est sympa mais un peu crédule)Jokulsarlon (43)Jokulsarlon (44)Tu reprendras bien quelques glaçons pour terminer ?Jokulsarlon (45)Jokulsarlon (46)Jokulsarlon (47)Jokulsarlon (48)Jokulsarlon (49)Jokulsarlon (50)Jokulsarlon (51)Jokulsarlon (52)On a passé plus de 2h sur place à crapahuter et se rincer l’oeil (à l’eau glacée) et franchement, sous ce beau soleil c’était si agréable (je n’ai même pas eu froid) qu’on y serait bien restés encore un peu… mais notre réservation d’hôtel à Egilsstadir de ce soir n’attendra pas (et l’avenir prouvera qu’on a été bien inspirés de ne pas troptrop traîner…)

Me concernant, Jökulsárlón aura amplement tenu toutes ses promesses et en remontant à bord de notre fidèle Jimny à ce moment là, y’a pas à dire, je suis refaite !

Aller, franchement, les glaçons là… canons ou pas canons ?

16 Comments

  1. Je suis si jalouse, c’est magnifique ! ça vaut le coup de délaisser les plages, franchement.

    En tout cas, non seulement tes photos sont magnifiques mais tu m’as fait marrer avec ton Gutenfluk qui ressemble à une banane plantin géante haha !

    Merci de partager tout ça !

  2. Wahou c’est magnifique !! ça donne envie d’y aller (même si je dis en étant bien au chaud dans mon petit bureau et rien que la vue de ces immenses paysages enneigés me donne des frissons ahah)

    Bisous !

    1. Franchement, je te JURE, en tant que représentante officielle des frileuses anonymes, que ça se supporte très très bien, il faisait quoi, -5° peut-être ? C’est pas L’antarctique ou la Laponie, pour te dire à cet endroit là j’ai même retiré mes gants les trois quart du temps pour être plus à l’aise avec l’appareil photos… 😉

    1. Oh MISERE ! Il me la FAUT pour le boulot !
      (pour aller avec les fonds d’écran islandais que j’ai négligemment fichu sur TOUS les PC de la clinique quand j’suis rentrée… faut bien se consoler… :)))) )

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *