La vraie vie des Péruviens…

DSC00762-415 jours sans article oui. Et non, pourtant, j’étais même pas en vacances dis-donc. Bien que… on en est pas si loin puisque ni vu ni connu, je programmais discretos les prochaines. (Même que si tu m’suis comme mon ombre de l’instagram ou de la page facebook, tu sais déjà où ça se passera) Bref non, j’avais rien sur le feu, je glandais juste, voilà. Et je chassais les Pokémons, aussi, puisqu’on se dit tout.
M’enfin revenons-en à nos moutons péruviens.

péruviens (32)

La dernière fois, je t’avais laissé quelque part sur le bord de la route près de Moray, dans l’arrière pays péruvien, au grès de paysages… pour le moins dépaysants. (ce qui fait beaucoup de fois « pays » dans l’histoire, effectivement, mais c’est ainsi)
Ceci dit, il me tenait à cœur de rétablir l’entièreté de la réalité en te faisant un article « la vérité toute nue », un peu. (la bloggueuse elle, se réservant le droit de rester vêtue, merci bien) Je t’avais déjà un peu annoncée la chose dans mon premier article => débriefing où je te disais, globalement, que le Pérou, oui, c’est joli… mais que ce n’était pas (qu’)une carte postale, non plus.

péruviens (8)

Aujourd’hui donc, avant de t’emmener visiter la belle Arequipa, je voudrais que tu vois aussi, au delà du centre historique de Cuzco, des sites archéologiques et des vastes étendues naturelles où se baladent des petits bergers photogéniques et instagrammables à souhait, le « vrai » Pérou. Celui des villages ronronnants…

péruviens (31)

… mais aussi de l’agitation des petites villes qu’on croise dès qu’on sort des sentiers touristiques et où vivent la plupart des Péruviens. Tout comme on ne dirait pas raisonnablement de Paris à lui seul que c’est « la France » je voudrais que tu saisisses cette vie péruvienne par les coulisses, un peu de rab d’authenticité, certes moins reluisante, moins tape à l’oeil sûrement, mais tellement gratifiante et enrichissante aussi que ça me gênerait profondément de ne pas te la montrer… Alors viens, aujourd’hui on quitte Cuzco et on ne va « nulle part »… péruviens (5)

péruviens (2)

péruviens (7)

péruviens (6)

péruviens (4)

péruviens (19)

J’ai beaucoup repensé au Vietnam et au Cambodge… j’ai retrouvé ici, au delà de la culture ou des paysages, certains ressentis nostalgiques assez impalpables… il faudrait pour l’expliquer que tu sentes toi aussi, l’odeur si particulière de la poussière mêlée à la pollution de ces villes, à laquelle s’ajoute celle des ordures parfois, qui s’accumulent souvent ça et là, et puis les fruits et la nourriture de rue qui boue, grille, frit à tous les coins de rue…

péruviens (29)

péruviens (30)

péruviens (26) péruviens (27) péruviens (28)

péruviens (3)

20160601_090556-2-2 20160601_090655-2-2

Je voudrais que tu puisses entendre les dizaines de voix qui s’élèvent dans les gares routières, annonçant les destinations à la cantonade, comme sur le marché, que tu sentes le grondement sourd de la cohue languissante des Péruviens et des quelques touristes qui y sont réunis…  péruviens (15) péruviens (14)

… et puis la musique chevrotante qui sort d’un vieux poste sur le parking, où l’on vient s’entrainer après le travail pour s’assurer d’exécuter la danse traditionnelle de Cuzco dans les règles de l’art lors des fêtes qui arrivent…

péruviens (13) péruviens (12)

Il faudrait vraiment que tu vois ces enseignes et affichages colorés, un peu « kitch » qui mangent les murs, ces habitations semi-achevées, bricolages de bric et de broc, et puis ce fourbi permanent de câbles électriques qui tissent une toile géante sur les villes, eux qu’on évite si soigneusement sur les « belles photos » de voyage d’habitude, mais qui ici deviendraient pratiquement le sujet principal d’un cliché tant ils sont caractéristiques du lieu…péruviens (18) péruviens (11) péruviens (10)

Des photos volées, pour la plupart prises en roulant à travers les vitres des collectivos, souvent pas très nettes, pas très esthétiques non plus, c’est pas vraiment le but tu l’auras compris… Car pourtant, pour certaines, elles m’évoquent bien plus que certains « beaux monuments » que j’ai pu photographier là-bas, alors, j’espère qu’elles te parleront un peu aussi… car quelque chose me dit, qu’au delà des terrasses incas et des habits traditionnels, la « vraie vie des Péruviens » c’est quand même plutôt quelque chose qui se rapproche de ça… 😉

9 Comments

  1. Tu ne peux pas savoir comme ça me fait plaisir de voir ton article ! Après avoir passé 5 mois à vivre avec des Péruviens, voir des photos du « vrai » Pérou me réjouit et me rappelle tellement de souvenirs !

  2. Je viens de lire d’une seule traite tous les articles sur le Pérou (je pars d’Amérique u sud demain) et je n’aurai pas dis mieux ! Le Pérou c’est le Machu Picchu mais aussi le reste : la pollution, les poubelles, les odeurs, l’altitude …
    C’est un bouillonnement d’excitation à tous instants !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *