Un noël à Cracovie : Crèches traditionnelles et balade de nuit

Cracovie (88b)Je sais bien que les crèches et les sapins, c’est pas trop-trop de saison à l’heure qu’il est, mais je ne peux décemment pas terminer mon récit sur Cracovie sans te vanter son charme nocturne et la magie de ses facéties de Noël pour lesquelles, entre-autres, on l’avait également choisie…
Alors Cracovie, belle-de-nuit, c’est parti ! Cracovie (89) Cracovie (90) Cracovie (92) Cracovie (93) Cracovie (94) Cracovie (95) Cracovie (96)Le Binôme, bien élevé, qui mange sa soupe sans pinailler. Cracovie (97) Cracovie (98) Cracovie (99)L’intérieur de la Halle aux draps qui s’anime à la nuit tombée… Cracovie (100) Cracovie (101)Parce-que les soupes, c’est bien, mais que ça te nourrit pas une Elinka, ajoute à ça un petit gueuleton dans un resto typique (avec des serveuses en habit traditionnel s’il te plait)Cracovie (102) Cracovie (103) Cracovie (104)Et pour finir, dernière étape magique : la visite de l’exposition des célèbres crèches de Cracovie, ou « Szopki », comme ils disent, là-bas en polonie…
Une vieille tradition héritée pour être précis, des maçons et charpentiers du 19ème siècle qui fabriquèrent à l’époque des crèches inspirées de l’architecture de Cracovie, qu’ils trimballaient et animaient ensuite comme un genre de mini-théâtre de marionnettes (un cousin de notre Guignol quoi, vite fait…) dans le but louable d’éviter de se fossiliser d’ennui (et accessoirement, de pauvreté) pendant l’hiver où m’est avis que ça devait pas trop rigoler…
Pour en préserver l’art désormais un brin désuet, chaque année depuis 1937 (à de rares exceptions près hein, genre pendant la guerre, où on avait vaguement d’autres palourdes à fouetter…) un concours se tient sur le Rynek le premier jeudi de décembre pour élire les plus belles crèches artisanales qui resteront ensuite exposées jusqu’en Février !
Cracovie (105) Cracovie (106) Cracovie (108) Cracovie (110) Cracovie (112) Cracovie (114) Cracovie (116)Inutile de préciser que l’enfant de 4 ans que je suis s’est ré-ga-lée. Des crèches minuscules d’une minutie incroyables, d’autres carrément gigantesques, dont certaines animées… clairement, Polly-pocket peut aller se rhabiller.
Une bien belle touche finale, bourrée de paillettes et de féérie, parfaite pour ponctuer notre visite de Cracovie.

Demain, on reprendra le train pour rejoindre sa grande soeur… Varsovie !

6 Comments

  1. Bon, c’est un peu vrai, pas trop de saison, mais de si belles couleurs, de magnifiques lumières, la magie du moment opère. Bel article, superbes photos qui mériteraient d’être de nouveau publiées en décembre …

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *