Popote dominicale [archives]

Le retour de la vengeance des recettes 2, épisode 46. (parce-qu’une gaufre-chantilly, ça te tient pas au corps pour la journée, soyons clairs) En direct live de mon antre culinaire donc, l’improvisation du jour, j’ai nommée : La tarte biscuitée au cacao et crème à l’orange.
Rien que ça ouais.

Parce-que j’avais :
a) envie de mélanger des trucs et d’étaler des machins.
b) des oranges abandonnées et du cacao amer (que c’est pas bon mais faut pas gâcher)

(Tadam.)tarte choco orangeC’est parti jeune padawan-marmiton, accroche toi à ta toque, ça va décoiffer.

Pâte biscuitée au cacao  :
75g de sucre glace (si t’en as pas, mets du sucre normal mais ce sera moins bon)
50g de poudre d’amande (ou de noisette, si tu veux)
200g de farine
1/2 sachet de levure chimique
2 càs de cacao amer (ou chocolat noir, mais tu flingues ma recette sévère hein)
125g de beurre mou
1 oeuf

Tu mélanges tout ça avec la force légendaire de tes petites mains musclées, et tu réserves au frigo pendant 1h, puis tu étales dans un plat à tarte de façon bien égalitaire et fraternelle. Tu piques partout à l’aide de ta superbe fourchette ikéa et tu enfournes à 180°C pendant 25mn.

Pendant ce temps, tu prépares la crème, sinon t’auras juste un palet breton géant au chocolat, et t’as déjà vu un breton joyeux toi ? Bah voilà.

Crème à l’orange donc :
4 oranges pressées + 1 zeste rapé
1 citron pressé
3 grosses càs de crème fraîche épaisse
2 jaunes d’oeufs + 1 oeuf entier
50g de beurre
Maïzena et/ou agar

Dans une casserole d’à peu près cette taille là (pas plus), tu touilles tout ceci et tu fais chauffer en te débrouillant pour épaissir la mixture avec tantôt maïzena (qui donnera un goût farineux délectable si t’en mets 3 tonnes) tantôt Agar (qui si t’en mets plus qu’il n’en faut, transformera la chose en parpaing).

Bonne chance donc.

Une fois la crème crémée, Y’a plus qu’à verser sans déborder dans le fond de tarte refroidi et patienter 1h pendant qu’elle se raffermit les miches au frigo.

Si tu t’es pas trop foiré, après saupoudrage de chocolat blanc et noir rapé et disposage minutieux de tranchettes d’orange, t’obtiens un truc qui s’approche de ça :

PS : Si t’aimes pas l’orange, c’est pas de chance, va donc manger tes petits beurres et laisse-nous entre gens civilisés.

PS2 : Ou alors, fais-le avec du jus de framboises et viens raconter.

PS3 : Avec un café, c’est sûrement délicieux… Si on aime le café.

RDV pas plus tard que bientôt (ou après) pour d’autres cuisineries.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *