Reykjavik, une capitale pas banale.

ReykjavikComme pour la plupart des touristes qui mettent le pied en Islande, notre périple a commencé à Reykjavik.  (sous un ciel bleu magnifique, pour la rime et pour notre plus grand « whouaaaaaa »)
Reykjavik, la capitale islandaise donc, mais une capitale qui avec ses 120 000 habitants à tout casser (c’est à dire moins encore que dans la pas-si-grande-ville française où je vis s’teuplé…) n’a pas franchement l’allure des capitales européennes telles qu’on les connait.
Pas d’H&m, de Zara, de Starbucks ou de Macdo ici (lui d’ailleurs n’existe carrément pas du tout sur l’île ! Les mecs, MERCI) juste un joyeux méli-mélo de maisons, ateliers et boutiques très colorés, auquel succède, plus bas, le quartier des bars, étonnamment par contre, très animé.

Notre visite commence, sans grande surprise, au pied de l’église emblématique de la ville : Hallgrimskirja (je t’ai parlé de ce ciel bleu ou pas ??) une église… en béton et à l’architecture atypique, inspirée des orgues basaltiques. Bon alors, chacun son truc, mais moi, je la trouve canon. (note que j’ai jamais promis d’être objective, et encore moins d’avoir bon goût) (bisou)2L’intérieur est plutôt (très) sobre, à l’exception de son imposant orgue doté de pas moins de 5275 tuyaux (ça, c’est de l’info) pour lesquels faire le ménage a d’ailleurs l’air d’être une sacrée tannée (église… sacrée…)(huhu)(hum) au point que les gars ont carrément mis une urne aux dons pour le financer.
Nous on a pas eu le coup de bol de tomber sur un jour de concert, mais vue la taille de la bête, j’imagine que ça doit valoir son pesant de cacahuètes. 3Plus impressionnant encore, la vue panoramique sur Reykjavik qu’offre le haut de sa flèche et qui est accessible par… un ascenseur ! (non mais sérieux, n’en jetez plus les copains, ça y est, je vous aime)45 6

On redescend, il fait 2°C, c’est carrément l’été. Programme intensif et hautement compliqué : flâner.

7 8 9 10 12 1320160308_160238-215 1620160308_163908-2191820 21 22 23 24 262524b27 28 29 29b 29c 29d 29e 29f31b30 31 32 33 34 353836 37b37Beauuuuucoup de street-art contribuant esthétiquement à l’enchevêtrement coloré du lieu, des chats (qui ressemblent vachement aux chats français, c’est très bien fait), la boutique officielle du père noël (on en déduit que la Laponie c’est juste une résidence d’été), une cathédrale luthérienne fermée (fais ch…) et des piles interminables de pulls qui grattent tricotés par des mémés (ah si hein, ok, ils sont jolis, mais la vache, ça gratte à crever ! Et accessoirement si t’en veux un quand même, faudra pas compter débourser moins de 120€, autant dire que c’est pas de la démangeaison donnée-donnée…)43 44 45 46

La journée de visite s’achève où elle a commencé (bah c’est qu’on a un 4×4 à récupérer…) et c’est parti pour une petite descente vers la baie…

46b 46cSelfie touristique obligé aux dernières lueurs du jour avec le célèbre « Voyageur du soleil », l’autre monument phare de Reykjavik (qui a de la gueule faut avouer)

Une visite au petit musée de la photo pas loin de là avant qu’il ne ferme (note qu’il est gratuit, ce qui ne gâche rien)(et que ce sera notre seul musée, on s’excuse…)

Et puis la nuit tombée, on remonte en voiture pour un petit tour « by night » des quartiers résidentiels où les intérieurs des Islandais (peu adeptes des rideaux on a remarqué) commencent à s’éclairer et s’animer.
On descend quelques minutes de voiture au bord du lac Tjörnin, où la ville prend vraiment des allures de petit village paisible, joliment illuminé. Un calme glacé et pourtant, on ressent une atmosphère très chaleureuse, presque ronronnante.48 49Il est (enfin) l’heure d’aller se ruiner manger ! (la bouffe, ma religion.)
Ce soir, on teste les spécialités dans un resto de la ville qu’on nous a conseillé… alors, pas ingrate que je suis, je te le conseille aussi : le Tapas Barinn.
Bon, je peux pas affirmer qu’il soit meilleur que les autres, vu qu’on en a pas fait 15 (rapport au budget tu l’auras compris) mais en tout on s’y est régalés.50Sans titre 1C’est un resto qui sert en mode tapas comme son nom l’indique (et ça tombe bien, vu le prix par exemple du « menu islandais » = 60€, c’est pas une mauvaise idée de partager…) si comme nous tu te prends pour le prince héritier, tu peux ceci dit y ajouter par exemple deux bières locales : la « Viking » (à 7€ les 33cl, tu crains plus le découvert que la cuite… les mecs ont vécu la prohibition et ont toujours un vrai soucis avec l’alcool, c’est pour ainsi dire inabordable…) avec du houmous et de la tapenade à l’islandaise arrosés de Brennivin pour commencer (alias « vin brûlé », c’est leur vodka à eux quoi : un alcool de pomme de terre aromatisé au carvi pour être précis)(et je te dirais bien que c’est pas très très bon aussi) puis après bah c’est toi qui vois ce que t’es prêt ou pas à goûter : macareux fumé, poissons divers et variés, mouton braisé, et… de la baleine. (qui pour info, ne ressemble en rien à du poisson ni à je ne sais quoi de bizarre que t’irais imaginer, c’est bêtement de la viande rouge sans grande originalité, pas convaincue que ça vaille le coup d’estropier du cétacé…)

Moi je te conseille surtout très fort le homard islandais ! (il est tout petit, ok, mais c’est pas la taille qui compte, on ne le dira jamais assez) en trois mots : à se damner. (ou « déchire sa mémé » aussi, ça peut marcher)

En dessert pour conclure, un « cheesecake » au skyr, aka l’incontournable fromage frais islandais qu’on trouve d’ailleurs par kilotonnes dans les supermarchés (et qui grosso modo ressemble à un fromage blanc qui aurait copulé avec un petit suisse j’dirais)

Pas de « runtur » (= fameuse tournée des bars de Reykjavik) pour nous, vieilles personnes narcoleptiques que nous sommes, mais il parait que c’est à faire.

Retour au bercail donc, c’est à dire chez Elizabeth notre hôte Airbnb (adorable)(islandaise quoi) un bon bain aux effluves soufrées (oui alors comment te dire… faut aimer comme odeur hein. mais c’est bon pour la peau à ce qu’on dit) par contre, pas pour les bijoux en argent ! Misèèèèèèèère je te laisse imaginer la panique qui s’est emparée de mon impressionnable personne quand ma bague préférée de toute la vie est devenue carrément noir-marron-flippante… bah pour info, un coup de dentifrice et d’huile de coude et ça repart comme en quarante. (Sinon une fois que tu le sais, tu les enlèves avant, c’est bien aussi)

… et au lit !

parce-que demain aux aurores, on sera repartis…

iceland (129)-2

Prochaine étape… Le cercle d’or !

8 Comments

    1. Ah j’avoue, faut pas y aller pour les hébergements bon marché et les resto, ou alors faut vendre ses organes avant de partir ! :’)
      Mais sinon au final vu que beacucoup de choes sont gratuites (les visites, les balades, les toilettes publiques aussi…) on s’en sort pas trop mal 🙂

  1. Wow, c’est tellement joli. Oui, peu banale, c’est le cas de le dire. 😀
    Les photos sont SUPERBES (oui, attention, je risque de me répéter, mais je le pense réellement !).

    PS: j’ai vu sur ton IG que vous aviez vu des aurores boréales. Aaaaaah, le rêve ! ♥

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *